Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 15:32

CALIFORNIAN NEWS

EDITORIAL

07/02/2045 – 15h33

L.A. 2045 Elections (38)

L'accord du 23 juin 2045 est un accord historique : cela ne fait aucun doute. Pour les mutants du monde entier, il pourrait devenir une date symbolique forte. Mais il n'en pose pas moins de nombreuses questions.

Il est tout d'abord impossible d'oublier le contexte dans lequel cet accord a été conclu. S'il avait été négocié dans le cadre d'un processus pacifique, tout le monde applaudirait à son adoption. Mais il est au contraire l'enfant de la violence, l'enfant du meurtre, l'enfant du terrorisme. À ce jour, aucun des leaders de la Patrie Mutante n'a été arrêté et d'ailleurs très peu d'entre eux ont été formellement identifiés. Il est ainsi plus que probable que les représentants de la Faille, représentants auto-déclarés et sans réelle légitimité démocratique, qui ont signé l'accord du 23 juin aient du sang sur les main, le sang à peine séché d'innocents citoyens. Par ailleurs, la mairie l'a signé après plusieurs échecs lamentables, notamment celui de l'assaut mené par le Spears le 20 juin dernier. Plus qu'une entente entre égaux, cet accord ressemble ainsi à une reddition pour Santa Cruz.

Au-delà du contexte, le texte même de l'accord pose problème. Bien des articles qui s'y trouvent sont flous, peu précis, voire contradictoires. Surtout, l'accord tend à assimiler la Faille aux mutants. Il est vrai que la Faille, territoire de relégation, est essentiellement peuplée de mutants, population reléguée. Mais on estime que plus d'un tiers de ceux qui y vivent sont humains. Quel avenir leur est-il réservé ? Minoritaires et sans pouvoir pour se défendre, leurs choix risquent d'être réduits : regagner la surface – mais ils n'ont pas les moyens d'y vivre – s'enfoncer encore plus profondément dans les sous-sols ou attendre de périr dans un pogrom futur. Il est clair que le tribunal de Sacramento a validé cet accord pour des raisons essentiellement politiques. Que le cycle des violences soit brisé, d'accord. Mais à quel prix ?

Pour autant, le territoire de la Faille dispose de potentialités intéressantes. La géothermie lui offre toute l'énergie nécessaire. Les mutants prévoient d'ailleurs d'investir dans la construction d'une grande centrale dont une partie de l'énergie produite serait revendue en surface. Les coulées de lave lui assurent un système d'évacuation des déchets d'une efficacité sans pareil. Seule l'eau manque vraiment mais des forages sont prévus pour permettre à la Faille de gagner en autonomie sur ce plan. Un ingénieur a même proposé un projet de construction d'un aqueduc provenant de la mer par les sous-sols et débouchant à une usine de dessalement. Quant à la légitimité démocratique d'une autogestion de ce territoire, il faut bien admettre que si on l'autorise aux riches de San Fernando et de West Los Angeles, il paraît difficile de la refuser aux pauvres de la Faille.

La situation est donc des plus ouvertes. Pour que son issue soit réellement positive, il faudra du courage, beaucoup de courage, de la lucidité, beaucoup de lucidité mais aussi de la générosité, beaucoup de générosité. En serons-nous capables ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • : Blog dédié au système générique de jeu de rôle D6 Intégral.
  • Contact

Recherche