Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 18:23

Bonsoir,

 

L'opération "Yuma" s'est terminée hier. Quelle était la solution de l'énigme ? Le mot de code "Yuma" renvoyait au célèbre western 3:10 pour Yuma. Cette séquence 3-10 permettrait de découvrir le moment et la durée de la promotion. 3:10 c'était d'abord la date, notée à l'anglo-saxonne soit le mois avant le jour. La promotion se déroulait donc le 10 mars. 3:10 c'était également l'heure (pm) du début de la promotion et la durée de celle-ci.

Bravo à ceux qui ont décodé ce mystère. Pour les autres, La Frontière reste disponible à un tarif plus que modéré : 10€ pour 98 pages en version papier, 7€ en version pdf.

 

A très bientôt,

 

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 17:55

Bonjour,
 
Opposer aux personnages-joueurs des adversaires qui soient à la juste mesure des épreuves que vous avez prévues est l'une des clés d'une partie réussie. Qu'un sous-fifre soit surévalué, et le scénario peut tourner court. Qu'un adversaire tombe trop vite, et il s'achève avec une impression de frustration.
 
Il convient donc de mesurer correctement la puissance des PNJ. Pour vous y aider, nous vous proposons ici un système divisant les personnages en quatre niveaux : figurants, personnages secondaires, alter ego et personnages de légende.

Nous espérons que vous trouverez ainsi de quoi adapter au mieux la valeur des adversaires de vos PJ. Et pour les cas d'urgence, nous vous offrons un système de génération de personnages ultra-rapide.

 

Pour télécharger ce septième numéro des Feuillets du D6, rendez-vous ici.

 

Bonne lecture et bons jeux,

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 17:02

Bonjour,

 

Je me suis amusé récemment (chacun ses vices) à compter toutes les étapes nécessaires à la publication d'un texte dans l'un de nos ouvrages. En voici le détail.

 

1- À la base, on réfléchit la ligne éditoriale de l'ouvragre prévu et on élabore un premier plan de son contenu.

2- Un appel à textes est lancé parmi nos contributeurs.

3- Le contributeur propose une idée sous la forme d'un résumé.

4- L'idée est discutée puis validée (ou non), en général avec des indications et suggestions pour l'amender et faire en sorte qu'elle colle au mieux avec l'esprit du jeu pour lequel elle a été pensée.

5- Le contributeur envoie un premier jet.

6- Le texte fait l'objet d'une lecture et des demandes de corrections sont envoyées au contributeur.

7- Le texte effectue ainsi un certain nombre d'allers et retours avant de trouver sa forme finale. Ou presque.

8- Le texte est imprimé et relu par le coordinateur pour homogénéiser la mise en forme et le nettoyer du gros de ses fautes d'orthographe.Ca ressemble à ça :

longchemin.jpg

9- Le texte est ensuite envoyé aux correcteurs qui le scrutent scrupuleusement. Précisons pour leur rendre justice que les correcteurs ne se contentent pas d'une simple relecture orthographique. Ils dépistent aussi des anachronismes, font des suggestions de reformulation, proposent des modifications de l'intrigue.

10- Le texte revient au contributeur qui donne (ou non) son accord sur la version finale de son texte.

11- Le coordinateur fait une ultime vérification (et prévient le contributeur en cas de changement).

12- Le texte part à la maquette.

13- La version maquettée est relue une dernière fois.

14- Enfin, le tout est envoyé sur nos plateformes de distribution.

 

Et voilà, le tour est joué !

 

À bientôt,

 

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:00

Bonjour,

 

A l'occasion de la sortie de La Frontière, supplément pour Tecumah Gulch, nous organisons un jeu concours.

- Qui peut participer ? : tout le monde.

- Qui gagne ? : tous ceux qui résolvent l'énigme (ou qui ont beaucoup de chance).

- Ca se passe où ? : sur notre boutique chez Lulu.com : http://www.lulu.com/spotlight/d6integral.

- Ca se passe quand ? : entre maintenant et dans deux semaines. Mais quand exactement ? Et bien c'est à vous de le deviner !

- Que peut-on gagner ? : La Frontière, supplément pour Tecumah Gulch, au format papier (98 p.) pour 5€ au lieu de 10€.

- Concrètement, ça se passe comment ? : ceux qui font les bonnes hypothèses découvriront le moment où se déclenche cette offre spéciale et combien de temps elle durera.

- Bon et alors c'est quoi cette énigme ? : le code à partir duquel tout découle tient en un mot : "YUMA".

 

Bonnes cogitations à tous,

 

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 11:46

Bonjour,

 

Nous venons d'ouvrir un compte @d6integral sur Twitter.

Twitter.jpg

Nous invitons tous ceux qui veulent suivre notre actualité à s'y abonner. Rappelons que nous disposons également d'un compte "Dé Six Intégral" sur Facebook.

Au passage, une annonce sympa sera faite demain donc n'hésitez pas à consulter l'un de ces réseaux ;)

 

Bonne journée,


Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 10:37

Bonjour,

 

 

Nous sommes heureux et fiers de vous annoncer la sortie du premier supplément officiel pour Tecumah Gulch : La Frontière. Ce supplément de 98 pages est édité au format A5.

 

couvfrontiereweb.jpg

 

 

Le livre de base de Tecumah Gulch vous proposait de jouer des personnages vivant dans une petite bourgade rurale imaginaire proche de la frontière mexicaine. Dans La Frontière, le cadre temporel s'étend. Nous quittons les années 1866-1869 pour entrer dans les années 1870-1872. Le cadre géographique s'élargit. De nouveaux horizons s'offrent aux joueurs, le Mexique notamment. Le ton change également. Les personnages ont grandi, mûri. Les aventures proposées se destinent donc désormais à des hommes endurcis, vivant aux marges de la loi.
La Frontière est divisée en trois parties. L'ouvrage comporte d'abord une présentation générale de l'époque et des territoires de l'aventure. Dans une seconde partie, vous découvrirez une série de personnages et de lieux avec des idées de scénarios qui peuvent leur être liés. Enfin, deux scénarios et des pistes d'aventures concluent l'ouvrage. Le tout est adapté au système D6 Intégral.

 

 

L'ouvrage est d'ores et déjà disponible sur Lulu.com (papier + pdf) et DriveThruRPG/RapideJdr (pdf uniquement). Il sera disponible sur TheBook.com dans les jours qui viennent.
http://www.lulu.com/spotlight/d6integral
http://rpg.drivethrustuff.com/index.php?manufacturers_id=3478

Il est également possible de commander par chèque, à l'aide du bon de commande. Vous recevrez l'ouvrage à votre domicile, sous pli protégé et suivi.

Les prix varient selon les formats et les boutiques. Comptez 10€ par exemple sur Lulu pour une version papier.

 

Vous pouvez découvrir ici un extrait de La Frontière.

 

Bonne lecture et bon jeu !

 

Cordialement,

 

Cédric B.

 

 

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:50

Bonjour,

Après Philip Roth, c'est au tour de James Ellroy de mettre sa plume au service de Campus. Ceux qui suivent notre actualité savent mon admiration pour cet auteur. C'est donc avec grand plaisir que j'ai découvert les lignes qui suivent dans son dernier ouvrage,  La malédiction Hilliker. Il y décrit Sacramento, capitale de Californie. Un endroit intéressant à mettre en scène pour les intrigues à caractère politico-complotoïdes. Je ne fais pas de promesse et ne donne pas de date mais il est fort possible que j'écrive une aide de jeu sur cette ville pour Campus dans les semaines à venir. En attendant, la parole au maestro.

 

hilliker.gif

 

" Sacramento [...] se trouve à trois heures de Carmel, au nord-est, et il y règne en permanence une chaleur de marigot. Elle est remplie de politiciens et de lobbyistes qui têtent les mamelles du gouvernement. On y voit aussi des contingents de bouseux et de rock-and-rollers. Sacramento m'a toujours tapé sur le système. Cette première soirée m'a fait l'effet d'une galerie de monstres. J'arrive de bonne heure au bar de l'hôtel. Je vois passer des gens qui suent l'alcool par tous les pores et traversent la salle un cocktail à la main. Des parasites capables de s'inviter dans une niche à chien. Je suis tellement tendu que je suis prêt à me battre ou à partir en courant".

 

Cédric B.

 

ps : le livre est assez médiocre d'un point de vue littéraire mais il satisfera les fans d'Ellroy en leur dévoilant une grande part de l'intimité de l'auteur.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 16:34

Bonjour,

 

De retour de vacances, j'ai le grand plaisir de vous annoncer que vous pouvez dès maintenant retrouver un scénario exclusif pour Tecumah Gulch dans le n°2 de Maraudeur.

 

m02.jpg

 

Intitulée Sur les rives de Babylone, nous étions assis et nous pleurions, cette aventure propulse les PJ à New York. Ceux-ci doivent se rendre auprès d'un notaire pour faire enregistrer les terres de leur village et les protéger contre les accapareurs comme Cornell. Les personnages parviendront-ils à survivre dans cet univers urbain ? La métropole frénétique n'est-elle pas plus dangereuse que l'Ouest sauvage ?

 

Pour vous procurer ce long scénario (20 p.), cliquez ici !

N'hésitez pas au passage à lire l'ensemble de cette revue des plus garnies et qui prouve que gratuité peut rimer avec qualité.

 

A très bientôt,

 

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 12:00

Bonjour à tous,

 

Le blog se met en vacances pour une dizaine de jours.

Profitez bien des votres si vous avez la chance de pouvoir en prendre et rendez-vous le lundi 28 février pour de nouveaux billets.

 

A bientôt,

 

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 18:54

 

Bonjour,

 

Les deux tiers de la surface terrestres sont couverts par les océans. L'idée m'est donc venue de proposer des règles particulières de déplacement à la voile sur mer, plus développées que celles disponibles jusqu'ici (1). Elles n'ont de l'intérêt que dans un jeu dans lequel la navigation est une donnée majeure (pirates dans les Caraïbes, univers des Feux d'Askell...).

 

Afin de renforcer l'importance de l'élément marin dans le jeu, nous vous proposons d'utiliser les deux compétences qui suivent :

« Environnement marin » (PER) : indique la qualité de lecture de l'environnement par le personnage : vents, courants marins, bruit des vagues, écume, vol des oiseaux, couleur de l'eau...

« Navigation » (SAV) : indique la capacité à barrer un navire, en fonction de l'état de la mer mais aussi les connaissances théoriques en navigation (se repérer en fonction des étoiles...).

D'autres compétences pourraient trouver de l'intérêt : Charpenterie (PER), Architecture navale (SAV), Cartographie (COORD)... D'autres pourraient voir leur rôle renforcé : Escalade (pour monter dans les cordages...).

 

Aujourd'hui, vous trouverez une règle pour simuler des grandes traversées, déterminer si le navire arrive à bon port et dans quel laps de temps. Vous trouverez bientôt sur ce blog des règles de combat naval.

 

Bonne lecture et bon jeu,


Cédric B.

 

(1) Pour les navires motorisés, les règles usuelles de déplacement sont parfaitement adaptées.

 

vacances.jpg

 

GRANDE TRAVERSÉE

Une grande traversée est un trajet complet qui permet de déterminer la vitesse moyenne de déplacement du navire entre deux points. Si un combat s'engage en cours de route, ou si le navire affronte un événement particulier (tempête...), on quitte alors les règles de la « Grande Traversée » pour utiliser celles de « Poursuite navale ». Une fois le combat ou l'évènement résolu, la grande traversée reprend son cours.

 

Chaque grande traversée est estimée d'après deux paramètres :

- sa durée moyenne, exprimée en heures ou en jours selon le cas,

- sa difficulté, liée aux vents, aux hauts-fonds et autres dangers possibles.

Ces paramètres peuvent varier selon les saisons.

 

Exemple : le trajet Rome - Alexandrie est d'une durée moyenne de 10 jours et d'une difficulté de 7 en été. En hiver, la durée moyenne est de 20 jours et la difficulté de 15

 

 

Pour savoir si un navire arrive à bon port, et combien de temps, on procède en trois étapes.

 

PREMIÈRE ÉTAPE : CHOIX DE LA STRATÉGIE

Le personnage responsable du navire décide s'il préfère miser sur la vitesse ou sur la sécurité. Il répartit comme bon lui semble un nombre de dés et/ou pips bonus soit en les affectant à la sécurité, soit en les affectant à la vitesse. Plus on affecte de bonus à la sécurité, plus on est lent. Plus on affecte des bonus à la vitesse, plus on se met en danger. On peut aussi bien sûr décider de ne pas modifier les valeurs de base.

Exemple : Nous sommes en été. Marcus doit rejoindre Alexandrie depuis Rome au plus vite. Il décide donc d'affecter +2D à son jet de vitesse. Cela signifie qu'il subira un malus équivalent (-2D) au jet de sécurité. Le navire est un navire standard (sans malus ni bonus à la maniabilité).

 

 

DEUXIÈME ÉTAPE : JETS DE SÉCURITÉ

Les PJ effectuent deux jets pour savoir s'ils arrivent ou non à bon port. Les deux jets ne sont pas nécessairement effectués par le même personnage.

1- Un premier jet en « Environnement marin » est réalisé. Ce jet est éventuellement modifié par l'accès à certains documents (cartes, relevés des vents, ouvrage décrivant le régime météorologique de la région...) ou par l'environnement (brume, pluie...).

2- Un second jet en « Navigation » indique le niveau de maîtrise à la barre. Ce jet est éventuellement modifié par la valeur du navire (bonus ou malus de maniabilité).

On compare chacun des jets au niveau de difficulté. On additionne les Marges de Réussite et d'Échec. En fonction du résultat, le navire subit des dégâts :

Résultats cumulés / Effets

-11 ou moins / Le navire coule

-6 à -10 / Navire en perdition

-1 à -5 / Arrivée à bon port mais dégât important (perte d'un mât, voie d'eau...)

+0 à +3 / Arrivée à bon port mais dégât mineur (voile déchirée...)

+4 ou plus / Arrivée à bon port sans encombre

Exemple : Marcus est à la barre. Il possède une valeur de 4D en « Environnement marin ». Le niveau de difficulté est de 7 mais il ne peut lancer que 2D en raison de son choix de privilégier à la vitesse au détriment de la sécurité. Il lance deux dés et obtient 5 et 3 soit 8. Cela lui permet de dépasser d'un point le niveau de difficulté. Sa valeur en « Navigation » est de 5D. Celle-ci est aussi réduite de 2D. Il lance donc trois dés et obtient 3, 6 et 1 soit 10. Il dépasse le niveau de difficulté de 3. Ses deux jets cumulés lui donnent donc une réussite totale de 4. Le navire arrive à bon port sans dégât. En cas de besoin, Marcus aurait pu dépenser des points de personnage voire des points de destin pour accroître ses chances de réussite.

 

 

TROISIÈME ÉTAPE : JET DE VITESSE

Si le navire arrive à bon port, on effectue alors les jets de vitesse pour savoir en combien de temps s'est réalisé le parcours. Les PJ effectuent deux jets pour savoir à quelle vitesse ils ont avancé. Là encore, les deux jets peuvent être effectués par deux personnages différents.

1- Un premier jet en « Environnement marin » est suivi par...

2- Un second jet en « Navigation ».

3- Si le navire a subi des dégâts mineurs (voir étape précédente), on réduit le résultat de 3. S'il a subit des dommages majeurs, on le réduit de 6.

On compare chacun des jets au niveau de difficulté. On additionne les Marges de Réussite et d'Échec. En fonction du résultat, le navire avance comme suit :

Résultats cumulés / Effets

-11 ou moins / Perte de 50% sur le temps habituel

-6 à -10 / Perte de 25% sur le temps habituel

-1 à -5 / Perte de 10% sur le temps habituel

+0 / Temps habituel

+1 à +7 / Gain de 10% sur le temps habituel

+8 à 15 / Gain de 25% sur le temps habituel

16 ou plus / Gain de 33% sur le temps habituel

Exemple : Marcus bénéficie de 2D de bonus à ses jets en vitesse. Son niveau en « Environnement Marin » est donc accru et passe à 5D. Le résultat donne un total de 18. Son jet en « Navigation », compétence passée à 7D avec les deux dés bonus, donne un résultat total de 22. Il dépasse le niveau de difficulté de 11 au premier jet et de 15 au second jet, soit un total de 26. Il a donc effectué le trajet avec un gain de 33% sur le temps habituel. Il a donc traversé la Méditerranée non en 10 jours mais en 7. Un beau record !

 

Conseil de mise en scène : dans la mesure du possible, faites en sorte que chaque jet correspondent à un mini-évènement. Annoncez ainsi avant un jet en « Environnement marin » que le personnage aperçoit d'étranges tâches blanches à l'horizon. S'agit-il d'oiseaux ? D'écume annonçant des hauts fonds ? Avant un jet en « Navigation », décrivez l'état de la mer, la hauteur des vagues...

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article

Présentation

  • : D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • : Blog dédié au système générique de jeu de rôle D6 Intégral.
  • Contact

Recherche