Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 19:37

Bonjour,

 

Disponible depuis deux jours sur Lulu, CalifornicationZ débarque chez DriveThruRPG, tout juste ici.

rapidejdrlogo

Avis aux amateurs d'humour au troisième degré.

 

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 07:51

Bonjour,

CalifornicationZ vient tout juste de sortir que Lulu met en place une belle promotion sur son site (-18% !).

Profitez-en tant qu'il est temps pour faire un tour sur notre boutique.

FR_TENYEAR_DBP.png

Cordialement,

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 18:43

Bonjour,

Nous sommes heureux et fiers de vous annoncer la sortie officielle de CalifornicationZ, supplément pour Campus.
Il est d'ores et déjà disponible sur notre boutique chez Lulu.

 

Comprenant 156 pages en noir et blanc (couverture en couleurs) au format A5, CalifornicationZ vous permet de poursuivre la découverte de l'univers de Campus.

 

CZcouv1-copy.jpg

 

 

Le livre de base décrivait le campus de la F.U.C.K. Bigger, le premier supplément, élargissait à l'environnement immédiat, les villes de Kingley et de San Diego. Avec CalifornicationZ, vous passez à un échelon supérieur. C'est maintenant l'ensemble de la Californie qui s'offre à vous comme terrain de jeu.

Les fidèles de nos productions ne seront pas perdus avec cet ouvrage. Ils y retrouveront une structure en trois temps : une présentation d'ordre général, des focus sur des lieux et personnages puis des scénarios. Une des grandes nouveautés de CalifornicationZ est la présentation d'une agence un peu particulière : le S.T.U.P.I.D. Engagez-vous !

 

> le sommaire

> un extrait

 

En vous souhaitant le meilleur,

 

Cédric B.

 

 

 

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 16:08

Bonjour,

 

Les vacances sont terminées. Il est temps de repartir à l'aventure. Nous vous proposons aujourd'hui de vous envoler dans l'univers de D6 Galaxies, un vol pour la planète Amnémia où pousse une plante aux propriétés particulières : la Lotophasis. Cet article est le huitième d'une Encyclopédie fédérale qui se garnit peu à peu.

 

A bientôt pour des news fraîches et du contenu sur nos jeux.

Cordialement,

 

Cédric B.

 

 

* * *

 

 

La Lotophasis

par Cédric B.

 

 

 

Caractéristiques de la Lotophasis

La Lotophasis est une plante herbacée mesurant une dizaine de centimètres de haut.

Au pied de sa tige, on trouve en général huit ou dix feuilles feutrées de poils laineux aux teintes bleues. Très rarement, certaines Lotophasis comptent neuf feuilles. Une superstition populaire prétend que ces spécimens porteraient bonheur à ceux qui les trouvent. Au sommet de la fleur se trouve une fleur violette consistant en un assemblage de six à huit petits capitules entourés de folioles disposées en étoile.

La Lotophasis connaît une période de floraison très brève. Sur une période de révolution de sept cents jours, la planète ne permet son éclosion que durant quelques dizaines de jours. Cela s'explique par son habitat. La Lotophasis pousse en effet en haute altitude (aux environs de 3000 mètres) dans les anfractuosités rocheuses. Les périodes de chaleur nécessaires à sa croissance y sont très brèves.

 

 

Propriété de la Lotophasis

Les feuilles de Lotophasis, utilisées en décoction, ont le pouvoir très recherché de faire oublier un souvenir douloureux à celui qui les ingurgite. Le processus est très simple. Au moment de boire le remède, la personne doit se remémorer les faits qu'elle souhaite effacer de sa mémoire. Les agents actifs issus de la fleur de Lotophasis agissent alors sur le cerveau et en effacent le souvenir.

Cependant, le prix à payer pour effacer un souvenir douloureux ou gênant peut être très élevé. En effet, si les feuilles de Lotophasis permettent d'effacer à coup sûr un élément choisi de sa mémoire, elles effacent également, de manière aléatoire, un autre souvenir de la personne. Ainsi, on vit des jeunes amoureux transis perdre volontairement le souvenir de leur aimée mais perdre en même temps celui de leur mère, de riches hommes d'affaires perdre volontairement le souvenir d'une défaite cuisante et humiliante et perdre en même temps celui des codes d'accès à leurs comptes. Ainsi, chaque fois qu'une personne s'apprête à recourir à la Lotophasis, elle doit prendre le risque de perdre un souvenir qui lui est précieux.

 

lotophasis

 

La planète Amnémia

La planète Amnémia (-89 lat., +72 long., +91 prof.) se trouve dans les fronts pionniers, à l'écart des routes les plus fréquentées. Il s'agit d'une planète tellurique de petite taille. Sa surface est rocailleuses et compte des reliefs marqués.

 

 

Acquérir une fleur de Lotophasis

La Lotophasis est d'une extrême sensibilité aux émissions électriques. Dès qu'un appareil utilisant une telle énergie, même s'il n'est pas actif, entre dans un rayon de moins de cent mètres de la plante, cette dernière se flétrit et sa fleur perd toutes ses propriétés d'amnésie. On ne peut donc la récolter qu'avec des moyens traditionnels, en escaladant avec ses mains et des cordes des falaises escarpées, en marchant des jours dans des ravines. Une fois la plante coupée, les pétales peuvent être séchés et se conserver plusieurs semaines. Mais, si à un moment ils sont approchés par un appareil électrique, ils perdent là aussi tous leurs pouvoirs.

On comprend dès lors qu'il est impossible d'exporter les fleurs de Lotophasis hors d'Amnémia, leur planète natale. Celui qui souhaite recourir à leurs propriétés doit se rendre sur place et monter une expédition de recherche. Pour faciliter l'accès de la plante aux riches clients, trois camps, indépendants les uns des autres, ont été montés par des aventuriers. Les plantes y sont conservées à l'écart, à l'abri des émissions électriques. Les clients qui débarquent sur Amnémia, s'ils peuvent payer la somme de 30.000 Créféds, ont ainsi la possibilité d'acheter un breuvage d'oubli prêt à l'emploi.

 

 

Idées d'aventure

Les patrons des trois camps recherchent régulièrement des hommes pour prospecter dans les montagnes et leur ramener des fleurs de Lotophasis. Des mauvaises langues prétendent qu'ils les utilisent aussi parfois pour tendre des embuscades aux randonneurs qui souhaiteraient trouver par eux-mêmes des Lotophasis, afin de conserver le monopole du marché.

Les PJ peuvent par ailleurs être embauchés pour faire partie de la garde d'un riche client en route pour Amnémia. En outre, le marché des Lotophasis peut faire tourner la tête à ceux qui en tirent localement profit. Une petite guerre pourrait éclater sur Amnémia entre les trois responsables des camps de base. Et comme dans tous les jeux à trois, les trahisons succèdent nécessairement aux pires perfidies.

Enfin, que se passerait-il si les PJ débarquaient sur Amnémia pour y monter leur propre campement ?

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 21:26

Bonjour,

Le blog prend quelques jours de vacances.

86537281

Si Mars ne sort pas de son orbite et ne percute pas la Terre d'ici là, nous devrions pouvoir officialiser la sortie de CalifornicationZ, nouveau supplément pour Campus, à notre retour.

En attendant, portez-vous bien !

Cordialement,

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 21:28

Bonjour,

Un nouvel article de l'Encyclopédie fédérale vous est proposé aujourd'hui. Il s'agit déjà du septième. D'autres sont prévus dans les semaines à venir.

Stay tuned !

Cédric B.

 

*     *     *

 

 

Les croisières “PRL”

par Romuald Finet

 

Il est commun aujourd’hui de naviguer dans l’univers sans se soucier des questions de distances ou de temps. Avant la mise au point des moteurs Dc², la situation était toute autre. De nombreuses technologies furent testées par les Terriens dans le but d'échapper aux frontières de leur système stellaire. Les propulseurs PRL en firent partie.

Lors des premiers essais, la technologie PRL (Plus Rapide que la Lumière) avait déchaîné les passions. Les applications civiles et militaires semblaient sans limites mais l’ombre des hommes d’affaire planait sur cette découverte et jetaient de lourds soupçons sur cette innovation.

Rapidement, des sociétés de transport firent l’essai, avec succès, de ce mode de voyage qui réduisait fortement les temps de transports. Malgré un coût énorme, les profits étaient immenses. Appliquant les règles du profit maximal, certaines sociétés misèrent sur une réduction des coûts en rabotant tout ce qui pouvait l’être. Ce fut les possibilités de sauvetage qui subirent les premières les réductions de coût : finis les canots de survie pour tous les passagers. Seules les premières classes pouvaient espérer en disposer, la plupart du temps. Ensuite vint l'heure de réduire la formation et le nombre des membres d'équipage.

Les premiers incidents eurent lieu avec la compagnie « PRL Xpress », spécialisée dans le transport express de passagers dans d’anciens cargos réaménagés pour transporter le plus grand nombre de passagers dans des conditions relativement sommaires. Vols économiques pour familles de colons sans le sou, départ massif d’équipes techniques à moindre frais, rapatriement de militaires démobilisés, telle était le type de clientèle des croisières « PRL ».

  prl-copie-1.jpg

La catastrophe survint lors de la seconde année d’exploitation. Un rapport établi après le démantèlement de la société pointa du doigt la responsabilité de Cardianais Deer Zooni. Celui-ci avait en effet décidé de supprimer purement et simplement le service de sécurisation d’arrêt des 6 transporteurs de la flotte des croisières « PRL Xpress ». Sans ces services, le coût des voyages était diminué de 27,3% avec un taux de risque, calculé erronément à l’époque à 0,3% de plus. Le responsable des équipes techniques de sécurisation, fraîchement diplômé, avait truqué le rapport remis au Conseil d'Administration de l'entreprise.

La première semaine de retrait du service vit la disparition de tous les cargos des croisières « PRL Xpress ». Ils sont partis mais jamais arrivés à destination. Selon les derniers enregistrements de vol, le lancement des bonds PRL s’est déroulé comme prévu. Puis on en perdit toute trace.

Le lancement du système de propulsion Dc², plus rapide et plus sûr, renvoya aux oubliettes la technologie PRL. Néanmoins, celle-vit toujours. En effet, il arrive parfois que des messages de détresse soient interceptés dans divers endroit de la galaxie, messages dont les sources semblent être les cargos disparus de la « PRL Xpress ». Comment expliquer ce fait déroutant ? Les frégates PRL rejoindront-elles un jour l'espace conventionnel ? Et dans ce cas, dans quel état retrouvera-t-on leurs passagers ?

 

 

Pour jouer

- Un des cargos transportait le dirigeant de Radik Rok, une richissime société terrestre. Celle-ci combat aujourd'hui avec les corporations et possède les océans de Gury 3, océans qui sont aujourd’hui la principale source de Garnite pure, minerai utilisé dans la confection des toutes dernières armures de combat de type X-45. Porté disparu depuis des siècles, la propriété de l'entreprise est passée depuis des générations entre les mains de ses héritiers. Que se passerait-il s'il revenait de l'espace PRL ? La Fédération aurait grand intérêt à réussir à le sauver pour déstabiliser une entreprise corporatiste.

- Le cargo « 7 » de la « PRL Xpress » est actuellement repéré et stable. « 7 » ? Oui, « 7 » comme dans « le septième transporteur que les croisières PRL mettaient à disposition d’une clientèle sélectionnée qui avait besoin d’un mode de transport discret et surtout sans identification ». « 7 » comme dans « le cargo qui transportait une souche du virus mutagène H45-G ». Comme dans « le cargo que plusieurs factions recherchent depuis un siècle car porteur de la dernière souche du dit virus ». Comme dans « le cargo que vous avez été chargé de détruire ainsi que toute personne qui pourrait rentrer en contact avec le virus ». Comme dans « le cargo sur lequel on vous a envoyé en mission suicide pendant que des unités paramilitaires se préparent à vous éliminer une fois la mission réussie ou non ».

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 20:03

Bonsoir à tous,

Bonne nouvelle que voilà, le n°6 de Maraudeur est disponible gratuitement téléchargement sur le site du Studio 09.

Maraudeur_6_001.jpg

Le sommaire est fourni. Parmi un contenu alléchant, signalons un scénario exclusif pour Campus : Super Diego.

Très bonne lecture à tous,

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 21:13

Bonsoir,

 CalifornicationZ, prochain supplément pour Campus, pointe le bout de son nez. Si tout se passe bien, vous devriez le trouver chez vos meilleurs fournisseurs à la rentrée des vacances de printemps. D'ici là, vous devriez également avoir pu télécharger le nouveau numéro de Maraudeur dans lequel se trouve un scénario exclusif pour ce même jeu.

 

Campus-bigger-couv

 

Dans l'attente de ces sorties, voici en avant-première la nouvelle d'introduction de CalifornicationZ.

A très bientôt pour d'autres news,

Cordialement,

Cédric B.

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

« ÇA VA PAS TE TUER »

 

Hey, salut mec, ça va ? Alors comme ça, c'est toi que je dois chaperonner ? Ho my god mais t'as quel âge ? Ils recrutent au berceau maintenant à la S.T.U.P.I.D. ? Bon allez, desserre ta cravate et monte. Reste pas là planté comme un con. Bon mais tu sais, chez nous, le costard noir est prohibé. Avec ça sur le dos, t'es sûr de te faire repérer à cinq miles. Moi, je préfère le bermuda, le bob et la chemise à fleurs. Attention, je suis un homme de goût, hein. J'achète mes chemises que chez « Kaho`olawe Shop ». Franchement, mets-toi à l'aise. Luigi, il bosse que déguisé en livreur de pizzas. Et il a un scooter vraiment mortel. Hein ? Nan, nan, pas de matos à la James Bond dessus. Pas de lance-missile ou de pisse-huile. Nan, juste des super jantes chromées. Hey, attends, fais pas cette tête. Si tu les voyais le dimanche matin quand il a passé le polish dessus. Nickel ! Ah, et y'a Chicken. Enfin, Chicken, bon... C'est son surnom. Rapport au fait qu'il n'opère que costumé en poussin jaune géant. Tu vois, le costard, vraiment... Non.

Bon, je parle, je parle mais va falloir y aller. Hop, je démarre. Ah, ouais, désolé, y'a pas de ceinture. T'inquiète, je roule vite. Plus vite que les ennuis, tu crains rien. Et puis c'est logique, écoute. Plus tu vas vite, moins tu roules longtemps. Donc statistiquement, moins de probabilité qu'une merde te tombe dessus.

Tu veux une clope ? Non ? Tu fumes pas ? Hey mec, si tu crois que le tabac va te tuer, c'est que t'as vraiment tout à apprendre ici. T'as bien des façons de mourir. Plus ou moins rapides et plus ou moins douloureuses. Mais le tabac est sûrement meilleure que toutes celles que tu vas découvrir. Arrête de croire tout ce qu'on te raconte. Faut être lucide, mec. Tout le monde te raconte des craques ici. Mais t'inquiète, je vais t'apprendre la vérité, moi...

Ho putain, elle est passée pas loin celle-là ! Quel enculé, t'as senti comme il nous a frôlé ? Aucun respect pour un aveugle. Ah oui, je me suis pas présenté. Je m'appelle Blind. Enchanté. Oui, je suis aveugle. Enfin attends, pas vraiment aveugle non plus. Disons que j'ai une « vue déficiente ». J'arrive à voir en gros. Des sortes de tâches de couleurs. Et je connais la route par cœur donc tu crains rien. C'est juste les voitures grises. Si tu peux me les signaler, ce serait cool parce que comme elles ont grosso modo la couleur du bitume, je les vois pas toujours venir. Enfin pas à moins de trois mètres. Hé détends-toi ! Je vois une sorte de grosse tâche blanche à la place de ton visage maintenant. « Lol », comme dirait ma gamine (quelle conne celle-là, le portrait de sa mère). Enfin, bon te fais pas de bile.

Tu veux t'arrêter ? Pas de problème mec. Attends, je connais une friterie super dans le coin. Trop gras ? Tu manges pas de frites ? Ni de burger ? Attends, je parie que tu bois pas non plus d'alcool. Bingo, j'ai gagné. Hey, détends toi. C'est pas ça qui va te tuer tu sais. En gros, tu fumes pas, tu bois pas, tu manges sainement, tu mets ta ceinture en voiture. Tout ça pour vivre plus longtemps. Et pourtant tu as rejoint la S.T.U.P.I.D. Tu es vraiment... stupide. Oui, je sais, t'as pas eu le choix. Toi aussi ils t'ont coincé. Pris en photo en train d'être un peu trop affectueux avec un gosse de dix ans. Hein ? Non, non, attends, je dis pas que ça m'est arrivé. Holà, qu'est-ce que tu vas t'imaginer ? Moi, je déteste les enfants, alors...

Bon, en tous cas, je passe au drive. Il me faut un bon gros burger, j'ai la dalle. Tiens file-moi de la thune, j'ai rien sur moi là. Merci. Regarde, j'suis honnête, j'te rends même la monnaie. T'en veux pas une bouchée ? Sûr ? Ouais, je conduis en mangeant. Une main pour le coca, une main pour le burger, une main pour le volant. Nan, je déconne, le cola ce sera pour tout à l'heure. Et comme je suis prudent, je ralentis un peu. Je voudrais pas me faire une tâche de ketchup. Oh putain de merde. Holà, oh, oups, le chien ! Oh ? C'était un enfant ? Ouais enfin bon, maintenant, ça fait plus grande différence. Des tripes, ça reste des tripes. Je t'avais dit, je déteste les mioches. Et puis tu vois, être au S.T.U.P.ID. y'a des avantages. Y a pas un juge qui va te faire chier parce que t'as mordu le trottoir dans un virage. En plus, c'est pas de ma faute, j'ai une vue déficiente.

Et c'est bizarre mais t'es encore plus blanc que tout à l'heure. Tu vas pas vomir dans ma caisse hein ? Tiens, prends une clope. Ah ! ah ! tu dis pas non cette fois. C'est bien, tu rentres dans le trip. Fais gaffe, l'allume-cigare déconne, tu vas te brûl... Meeeeeeeeeeeeeeeeerde !!!

 

* * *

 

Ici, cher lecteur, coupons un court instant la parole de Blind, notre guide prolixe. Voici la scène. Une Cadillac Eldorado série 63 fonce à 70 mph sur New Spring Street, sise à Los Angeles. Vous noterez que la porte arrière droite ne tient fermée qu'avec une vieille ficelle. À la hauteur de la quatrième rue, le passager cherche à s'allumer une cigarette. Ignorant l'avertissement du conducteur, l'homme se brûle avec l'allume-cigare et laisse tomber l'objet sur la cuisse droite dudit conducteur. Ce dernier pousse un petit cri. Ne tenant le volant que d'une main, celui-ci lui échappe et la voiture fait une embardée, frappant de plein fouet le caddie d'un homeless. Le pare-brise est obstruée par des nippes puantes et Blind, car tel est son nom, ne voit plus rien qu'une tâche floue devant lui. Son coup de frein désespéré est vain. La Cadillac heurte de plein fouet un feu de signalisation. Le passager, sans ceinture, dans une voiture équipée « série 63" » (sans airbag notamment) est propulsée contre le pare-brise, passe à travers, propulsé contre les nippes, passe à travers, propulsé contre le trottoir, ne passe pas à travers.

- Ma mère m'avait bien dit de ne jamais fumer... souffla l'homme juste avant que son cœur et son cerveau ne cessent sur l'instant toute activité.

- Putain, lâcha Blind. Je ne pensais pas que la cigarette et le burger pouvaient être aussi mortels !

Puis il se tourna vers sa voiture :

- Fais chier, ma caisse. Va encore falloir que j'aille voir Guttierez. Mais quelle journée de merde !

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 10:08

Bonjour,

Nouvelle plaisante pour nous : le mois de mars 2012 bat tous nos records de statistiques et confirme notre tendance à la hausse en ce qui concerne les visites et les pages vues sur ce blog.

LogoOverblog

Merci à tous pour votre fidélité et votre soutien !

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 07:43

Bonjour,

Lulu nous annonce une promotion que nous relayons pour ceux qui seraient interéssés. Rappelons que vous trouverez ici l'ensemble de nos ouvrages vendus chez eux : http://www.lulu.com/spotlight/d6integral

emailheader032612 fr MYSTERYSALE

Passez le mot à vos lecteurs!
Economiser, partager et vendre est devenu encore plus facile.
En avant-première: pas besoin d'ouvrir de compte pour passer commande ou de saisir de code de réduction pour économiser! Vous et vos lecteurs peuvent économiser simplement en ajoutant un article à votre panier entre aujourd'hui et vendredi 6 avril. 

 

Profitez-en vite, ça ne durera pas.

Cordialement,

 

Cédric B.

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article

Présentation

  • : D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • : Blog dédié au système générique de jeu de rôle D6 Intégral.
  • Contact

Recherche