Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 17:51

Bonjour,

 

Peu à peu, notre Encyclopédie fédérale s'étoffe. En voici le quatorzième article. Cette semaine, ce sont les Black Locusts qui ont à l'honneur. Un groupe de pillards un peu particuliers...

Comme nous vous l'annoncions dans un billet précédent, lorsqu'un volume suffisant sera atteint, l'ensemble des textes de l'Encyclopédie fédérale sortira dans une compilation. Mais rien ne vous empêche d'en profiter dès maintenant !

 

En vous souhaitant à tous une très bonne semaine,

 

Cédric B.

 

*     *    *

 

 

Les Black Locusts

par Pierre Zaslavski

 

 

 

Qui sont vraiment les Black Locusts ? Qui sont ceux qui se cachent sous cette identité d'emprunt ? Où se trouve leur repaire ? Quel est leur réseau d’écoulement des marchandises et de biens volés ? Que cherchent vraiment les Locusts : l’argent ou la gloire ? Depuis quelques années, ces questions sont sur toutes les lèvres mais restent sans réponse. Ce gang de pirates a cependant réussi l'exploit de presque réconcilier les deux camps ennemis des Constellations.

Seuls quelques rares initiés connaissent la vérité à leur sujet. Tout est parti d’un pari, un simple pari. Il y a cinq ans, Karglan l’Etoile Filante, fille de Malwarg le Rusé et petit-fille de Taeliana la Sauvage, Wolden de son état et Garleane Femen, une fière azuréene, après une soirée de beuverie mémorable, ont décidé de régler une bonne fois pour toute leur différent par une simple épreuve : celle qui ramènerait le plus gros butin serait élue Reine de Ruine, une petite base minière abandonnée et transformée en un tripot minable pour tous les traîne-savates du secteur.

Les deux concurrentes levèrent chacun un petit groupe de contrebandiers, améliorèrent des petites navettes pour qu’elles soient toujours plus rapides et firent leur première razzia. Au retour, il était clair que c’était Karglan l’Etoile Filante qui avait rapporté la plus belle prise. Mais Garleane ne voulut pas se laisser abattre et elle repartit aussitôt avec son gang pour dépasser la Worgen. À son retour triomphant, Karglan, rageuse, en fit de même. Et cela fait cinq ans que ça dure… Tant que l'une des deux femelles ne se déclare pas vaincue, le concours reste ouvert.

Depuis ces premières expéditions, les choses se sont officialisées : un entrepôt sert à stocker les marchandises volées et permet ainsi de tenir un compte des sommes rapportées par les deux pirates. L’argent, lui, sert souvent à réparer et améliorer les différents engins qui composent les deux petites flottes, une vingtaine de navettes en tout. Toute une petite industrie s’est mise en place autour de cette compétition féroce. Outre le tripot, qui existe toujours, on y trouve un vrai atelier d’entretien de vaisseau, digne d’une base militaire fédérale ou corporatiste, un mini-spatioport creusé dans le météore géant à même d’accueillir de grosses prises et même un hôpital. Tout la vie y tourne autour de la lutte entre la Worgen et l’Azuréene et le tripot prend chaque jour des dizaines de paris sur combien chacune d’entre elles vont ramener de leur prochaine expédition.

Ce n’est pas l’appât du gain qui guide tous ces fêlés, les marchandises restant stockées pour le décompte des points. Non, c’est l’amour de la vitesse, de la liberté et ce frisson de la bataille et du risque. S’il y a deux équipes, leurs membres se considèrent comme faisant partie de la même famille et c’est pour cela qu’ils portent tous fièrement la sauterelle comme blason sur leur vaisseau. Et chacun est certain que leur but est noble : savoir qui des deux chasseuses est la Reine de Ruine.

Ce qui fait leur force et leur efficacité, outre une organisation quasi-militaire, ce sont bien sûr leurs navettes de contrebandier largement améliorées pour atteindre des vitesses insolentes. Car tout repose sur cette stratégie : arriver vite, frapper vite et disparaître encore plus vite. L’autre partie de la stratégie est de diviser les flottes de surveillance en mimant des attaques sur divers objectifs à travers le système planétaire. Enfin, si les premiers raids tenaient beaucoup du hasard, les deux concurrentes ont depuis monté un réseau d’informateurs leur permettant de viser les meilleurs coups (grosses livraisons de staltium ou de méganite, transports de fonds, riches membres de la Fédération ou des Corporations en villégiature, etc.).

L'audace toujours plus folles des concurrentes, leur notoriété grandissante, quelques coups d'éclats mémorables contre de grosses unités militaires fédérales ou corporatistes en ont fait deux des personnalités les plus recherchées des Constellations.

 

 

Enregistrement n°888-ACZ-153684. Sujet : Les Black Locusts – Communication du Capitaine de Frégate Corporatiste Rarrir Raldagr – Gralish – en poste dans le système planétaire Aldaïre – Fronts Pionniers - Versé aux archives

 

« Par mes crocs, quand allez-vous nous envoyer ce que nous vous demandons ! Non, je ne me calmerais pas ! Cela fait maintenant deux mois que nous subissons l’assaut continuel des Black Locusts. Comment voulez-vous que j’enraye ces attaques avec une pauvre Frégate et quatre canonnières ? Faire au mieux… Mais vous vous fichez de moi, Central ? Ils ne cessent de partir et de revenir. Leur engins sont bien plus rapides que les nôtres et il est impossible de savoir où les mènent leurs sauts Dc². Ils sautent partout ! De plus, ils attaquent plusieurs objectifs en même temps. Enfin, non… En fait, ils lancent une demi-douzaine de fausses attaques qui m’obligent à disperser ma maigre flotte. Et une fois celle-ci aux quatre coins du système, c’est là qu’ils attaquent leur véritable cible. Impossible d’être sur les lieux suffisamment rapidement : ils sont aussi rapides pour le pillage que pour la fuite. Je ne sais plus où donner de la tête ! Nous n’arrivons à rien… Je ne sais même pas s’ils ont des contacts dans les colonies ou les bases spatiales… Je n’ai aucune information malgré le désespoir des colons et des corporatistes… S'ils travaillent pour la Fédération ? Mais qu’est-ce que j’en sais, moi ? Non, je ne me calmerais pas ! Mais je ne crois pas, non. Il me semble qu’ils ont les mêmes soucis que nous chez les Fédéraux. C’est presque réconfortant… Et maintenant, je peux l’avoir ? Oui, ce que j’ai demandé il y a deux semaines… Comment ça, je suis fou ? Envoyez-moi un de ces fichus vaisseaux Ouvre-néant que l’on en finisse une bonne fois pour toute ! »

 

Chaque Sauterelle est un appareil unique possédant ses propres caractéristiques. Certains seront encore plus rapides et maniables que le SaberTooth mais moins armés. Ils servent en général pour les diversions. D’autres, par contre, seront moins rapides mais avec un armement plus conséquent pour les assauts. Nous donnons ici des valeurs moyennes, pour indication.

 

blackloc-copie-1.jpg


SaberTooth – Navette de contrebande de la féline Garleane Femen


Mouvement : Espace 8 / Atmosphère : 400 m/r ou 10.800 km/h,


Vitesse Dc² : x2,


Passagers : 4 (dont équipage : 2),


Résistance : 2D / Boucliers : +1D,


Manœuvrabilité : +2D,


Prix : n.a. (jamais Garleane ou une autre sauterelle n’accepterait de vendre son appareil),


Disponibilité : n.a.


Échelle : 9,


Armes : deux canons bitubes frontaux (dégâts : 4D) et un canon bitube en tourelle (dégâts : 3D),


Soutes : 200 m³

 

 

Pour jouer

 

Au nom de la loi ! : lors d’un déplacement dans les fronts pionniers, les PJ voient sortir d’un saut Dc², juste devant eux et à une vitesse extravagante, une navette légère endommagée. À peine remis du choc, c’est une canonnière corporative ou fédérale (à choisir selon l’inimitié des PJ) qui apparaîtra. Celle-ci leur lancera un message : « Ici Canonnière [fédérale ou corporative] Véga 6. Nous réquisitionnons votre vaisseau pour la capture d’un dangereux criminel ! Il y a une forte prime. Obtempérez ou vous serez considérez comme complices ». Quelques secondes plus tard, un autre message leur parviendra : « Eh, les gars, je suis Garleane, une Sauterelle. Si vous m’aidez contre ces crétins, je vous paye le coup ! »

  • Si les PJ obéissent à la canonnière, il faudra peu de temps pour obliger la navette endommagée à stopper. Garleane Femen sera arrêtée avec ses deux complices. Évidemment, elle n’aura pas de mots assez durs contre les PJ et leur prédira une nouvelle rencontre « chaleureuse ». La canonnière Véga 6 repartira avec ses prisonniers et la navette capturée. Quelques jours plus tard, les PJ apprendront que Garleane s’est échappée avec l’aide des autres Black Locusts. Les PJ ont intérêt à faire attention où ils mettront les pieds…

  • Si ils décident de soutenir la Sauterelle, la canonnière finira par rompre le combat après quelques coups bien sentis. L’officier jurera de retrouver les PJ pour leur faire payer leur forfaiture. Garleane les rassurera en leur promettant un endroit bien tranquille pour réparer les éventuels dommages et surtout faire connaissance. Bienvenue à Ruine ! Et bonne rencontre avec l’équipe des Black Locusts et leurs deux chefs. Mais si après tout les PJ souhaitaient trahir les Locusts et revendre à bon prix le secret de la localisation de leur repaire ?

 

C’est un piège ! : Le Haut Commandant corporatiste Grolf, du clan dorg Worolf est colère. Est-ce de sa faute si son offensive sur Beltarine IV a été un échec ? N’était-ce pas plutôt ces idiots du Conseil de la Stellar Shipping Corp qui, par leurs atermoiements hypocrites, ont retardé l’assaut et donc permis à la défense planétaire de se renforcer ? Bougres d’idiots… Mais voilà, Grolf a fait un beau fusible pour cet échec sanglant. Et maintenant il en est réduit à « chasser la Sauterelle ». C’est comme ça que l’on désigne ceux tombés en disgrâce et renvoyés sur les fronts pionniers pour y faire la police. Et que peut-il faire avec son croiseur lourd pour chasser ces minables miettes d’acier que sont les navettes de ces pirates ? Ils le voient arriver de loin et ses chasseurs n’arrivent même pas à lutter à arme égale en termes de vitesse. Non, le mieux, se serait de savoir où frapper. Et Grolf a une idée.

Il va engager, anonymement un équipage (les PJ bien sûr !) pour transporter dans les soutes de son vaisseaux une cargaison de dix tonnes de méganite. Cela devrait attirer nos Black Locusts comme une belle entrecôte, un Worgen moyen. Il suffira alors de filer le convoyeur grâce à un émetteur et lorsque l’attaque commence, frapper aussi fort que possible. Et avec son croiseur et ses deux cents chasseurs, Grolf n’a pas peur de faire mal. Cela va sentir la Sauterelle grillée !

Les PJ dans tout ça ? Et bien, ils feront, au mieux, un joli dommage collatéral (les dix tonnes de méganite annoncées étant en fait du sable). Au pire, s’il le faut, de beaux témoins de l’accusation. Ou de futurs cibles pour des Locusts vengeurs.

Grolf est content : avec ce plan, il ne peut que revenir en grâce auprès du Conseil. Et ne faire qu’une bouchée de Beltarine IV…

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article

commentaires

Amaelys 27/03/2013 23:25

C'est vrai, mais cela ne permet pas de se faire facilement une idée de la "géographie" des constellations telle que pensée par les auteurs (si c'était l'une de leur préoccupation). Des cordonnées
permettent, au fainéant que je suis, de placer rapidement une planète sur la carte avec la possibilité de la déplacer si les coordonnées ne me plaise pas bon me semble.
Je pense que positionner les planètes contribue au développement du background ou a minima sert de décor.
Mais c'est un avis très personnel.

ReadU

Amaelys 24/03/2013 21:55

Bonsoir,

Encore un sympathique chapitre de l'encyclopédie. Donc félicitations à Pierre Zaslavski.

Une suggestion, si je peux me permettre, serait d'indiquer des coordonnées spatiales. Soit celles de l’astéroïde des pirates, soit celles d'un système planétaire proche. Cela aurait l'avantage de
compléter la galaxie et de donner un petit cachet ou une couleur locale pour des aventuriers qui écumeraient la galaxie à la recherche de nouvelles aventures justement.
Tiens, cela me donne une idée ...

ReadU

Cédric B. 27/03/2013 18:27



Le fait de ne pas donner de coordonnées précises permet à tout MJ de se l'approprier et de le placer à l'endroit qui l'arrange pour ses scénarios ;)



Présentation

  • : D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • : Blog dédié au système générique de jeu de rôle D6 Intégral.
  • Contact

Recherche