Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 07:32

Bonjour à tous,

Après les previews 1 et 2, voici un troisième coup d'oeil sur le prochain supplément pour D6 Galaxies : Arsenal de guerre.

En vous en souhaitant une très bonne lecture,

Cédric B.

 

* * *

 

 

REPLICARMS

Entreprise spécialisée dans la confection de répliques d'armes.

 

 

ReplicArms est une entreprise ancienne fondée par un Floran fasciné par les objets de morts venus des Constellations : Fialao. Celui que ses congénères considéraient comme un déviant s'exila pour monter son entreprise et l'installa sur une petite planète périphérique où il put acquérir des installations. La société se dénommait alors RepublicArms. Fialao avait en effet pour ambition de concevoir des armes tout à fait réelles. Mais, comprenant que ce type de commerce était assez peu recommandable, il annonça vouloir vendre des armes au service de la République et de la démocratie dans les Constellations.

 

Fialao disposait au départ d'importants capitaux. Il avait pour cela revendu à BioNef les jardins botaniques soigneusement entretenus depuis des générations pour ses ascendants. Il put ainsi recruter des ingénieurs, acheter les machines pour ses lignes de productions, etc. Mais le Floran ignorait tout de ce secteur et il ne sut pas s'entourer des bonnes personnes. Il ne connut qu'échec sur échec.

 

En 3097, l'entreprise de Fialao était au bord du dépôt de bilan. Les fonds du Floran étaient épuisés depuis de nombreuses années et RepublicArms ne fonctionnait plus que grâce à des suites de crédits bancaires toujours plus coûteux. Fialao joua son va-tout : la conception d'une arme multi-usage, un fusil-mitrailleur baptisé Fi-001. Le Fi-001 était bien sûr capable de tirer mais également de projeter des filets, des billes de glu visqueuse et des billes de peintures (dans l'intention initiale de marquer par exemple un émeutier afin de l'appréhender ultérieurement). Le Fi-001 disposait également de capacités annexes : projecteur lumineux, émetteur de son (pour déstabiliser l'adversaire). Enfin, il était particulièrement léger pour une arme de sa catégorie.

 

Mal conçue, mal vendue, l'arme ne trouva pas son public. Ce fut un nouvel échec. Fialao aurait pu ne pas s'en remettre. Mais il remarqua un jour que le fils de l'un de ses ingénieurs appréciait particulièrement le Fi-001 et toutes ses possibilités. Selon les dires de l'enfant, c'était l'arme la plus « golda » qu'il avait jamais vue. En quelques semaines, Fialao se lança dans un pari fou : vendre le Fi-001 au rayon jouet, ayant pour cela bien évidemment neutraliser les capacités létales de l'arme, diminuer l'intensité et la puissance de ses émissions de lumière, de son et de ses billes. Le succès fut foudroyant.

 

ReplicArms.jpg

 

Depuis, RepublicArms, rebaptisée ReplicArms ne vend plus que des répliques d'armes. La plupart sont des créations originales mais l'entreprise noue aussi de nombreux partenariats avec diverses entreprises comme la Technological Weapons Company afin de commercialiser des répliques d'armes réellement en circulation, bien sûr contre rémunération. Le principe de base de ReplicArms est de concevoir « des jouets plus vrais que des armes ». Mais pour pousser encore plus loin la similitude, Fialao a lancé une gamme dite « Authentic ». Ces objets, particulièrement réussis mais très coûteux, se destinent davantage à des collectionneurs qu'à des enfants.

 

Les ReplicArms connaissent un grand succès qui ne se fait pas sans controverse. Des voleurs ont ainsi utilisé des ReplicArms pour braquer des dépôts. Pris, l'un d'eux a échappé à une peine lourde, son avocat réfutant contre son client l'attaque « à mains armées » puisqu'il tenait un jouet. Depuis, la législation de nombreuses planètes a évolué. Certaines d'entre elles, rares, interdisent même la vente des ReplicArms. Pour le plus grand bonheur de Fialao qui y voit le signe de sa réussite et aussi une magnifique publicité gratuite pour ses produits. De fait, ses « jouets » connaissent un grand succès, tant auprès des enfants, des collectionneurs, que des malfrats de toutes sortes à des fins de « guerre psychologique ».

 

 

En terme de jeu

Au contact et sans aide visuelle, comprendre qu'un ReplicArms est une réplique demande de réussir un jet d'un ND de 5. À courte portée, le ND monte à 10. Il s'élève à 15 à moyenne portée et à 20 à longue portée. Le ND est augmenté de 5 si le ReplicArms est un modèle de la gamme « Authentic ».

Le coût d'un ReplicArms de base est cinq fois moindre qu'une arme réelle équivalente : trois fois moindre dans le cas d'un « Authentic ».

 

 

L'avis du professeur Berg Derg

Je ne comprends pas comment on peut se laisser prendre par des pastiches aussi minables. Ça se voit du premier coup d’œil que les ReplicArms sont des fausses. Même un enfant ne s'y laisserait pas prendre. En tous, si j'en avais un, d'enfant, je peux vous jurer qu'il saurait reconnaître une arme, une vraie, d'un jouet.

 

L'avis de Jude Kyme

J'ai offert un ReplicArms à un de mes neveux il y a quelques années, un petit fulgurant de poing. Il est sorti jouer avec dehors. Résultat, il s'est retrouvé mis en joue par un escadron de miliciens qui n'ont pas compris que c'était un jouet. Depuis, je ne lui offre plus que des jeux holographiques et sa mère est très contente.

 

L'avis de Floalda

Une fausse arme, est-ce une arme ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article

commentaires

Amaelys 16/09/2014 13:17

Oups, c'est l'avis de Berg Derg qui a un problème...
ReadU

Cédric B. 16/09/2014 16:51



La formulation était effectivement ambigue et a donc été corrigée.


Merci ;)


C.



Amaelys 15/09/2014 01:33

Original, et tellement d'actualité ...
Un petit problème avec la phrase suivante il me semble dans l'avis de Jude Kyme : " En tous, si j'en avais un, ce serait le cas."
ReadU

Présentation

  • : D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • : Blog dédié au système générique de jeu de rôle D6 Intégral.
  • Contact

Recherche