Mercredi 28 mai 2014 3 28 /05 /Mai /2014 11:58

Bonjour,

Nous vous annoncions il y a peu la mise en chantier d' Arsenal de guerre, un supplément destiné à étoffer la gamme D6 Galaxies.

Nous en dévoilons aujourd'hui un premier élément.
Bien à vous,

Cédric B.

 

 

*     *     *

 

 

NAVIRE RÉPARATEUR SS-x

 

Conçu par la Stellar Shipping Corp. le navire réparateur de type SS-x est destiné à intervenir sur des vaisseaux nécessitant des réparations urgentes, y compris en situation de combat.

 

SSx.jpg

 

Le contrôle de l'espace et des voies de communication qui relient les système est un point crucial dans la guerre qui déchire les Constellations. Les batailles stellaires entre des vaisseaux isolés ou des flottes gigantesques sont fréquentes. Produire sans cesse de nouveaux navires pour remplacer les pertes est bien trop coûteux. Chaque fois que cela est possible, les vaisseaux endommagés dans les combats sont donc réparés et parfois, quand leur structure est trop atteinte, recyclé à des fins logistiques.

Disposant de la plus grande flotte corporatiste existante, la Stellar Shipping a très vite réfléchit à la manière de gérer au mieux cette question de la remise en état de ses appareils. Diverses solutions ont été mises au point pour y répondre, notamment des chantiers navals mobiles susceptibles de suivre les flottes les plus importantes.

Mais l'idée la plus originale qui sortit des laboratoires de ses ingénieurs est sans conteste le navire SS-x. Idée originale, certes mais surtout des plus audacieuses : réparer un vaisseau durant le combat-même. Cela lui permet ainsi de continuer à participer à l'affrontement et de garder un avantage tactique. En outre, les mécaniciens savent que plus une réparation est effectuée précocement, mieux cela vaut. Bien sûr, une telle opération n'est pas sans risque. C'est pourquoi les navires réparateurs SS-x disposent de coques renforcées et de boucliers énergétiques à haute densité. Leur armement, par contre, reste léger. Le SS-x, n'étant pas conçu pour un engagement direct, se place sous la protection des autres unités, destinées, elles, au combat.

À bord d'un navire SS-x, on trouve un important matériel destiné accélérer les interventions des mécaniciens. Dix scaphandres autonomes dotés de mini-propulseurs et quatre robots-mécaniciens permettent d'évoluer hors-atmosphère et de travailler sur les parties extérieures des vaisseaux endommagés. Pour accéder à l'intérieur des navires, un vaisseau SS-x possède deux petites navettes et un sas mobile.

Enfin, il est doté de l'outillage nécessaire à l'ensemble des opérations à bord d'un navire, de quantité de pièces détachées et même d'un atelier pour usiner celles dont il ne disposerait pas immédiatement.

 

En terme de jeu

Des PJ affectés à une tâche de réparation d'un vaisseau ou d'un élément qui lui est lié (canons, écrans, senseurs...) bénéficient d'un bonus de +2D à leurs jets s'ils disposent en appui d'un navire SS-x. Ce bonus monte à +3D si le vaisseau à réparer est un vaisseau sorti des chantiers de la Stellar Shipping.

 

Caractéristiques

Type de vaisseau : Navire réparateur

Nom : SS-x

Mouvement (espace/atmosphère) : 5 / n.a.

Vitesse Dc² : x 4

Manœuvre : -1D

Passagers (équipage) : 50 mécaniciens (10)

Résistance : 3D

Boucliers : 3D

Armement : quatre canons-laser bitube (3D)

Échelle : 15

Prix : n.a.

Disponibilité : n.a.

 

L'avis du professeur Skihysh

Un navire SS-x ? Moui, ça peut toujours servir. Mais ça ne remplacera jamais en rien un cerveau en bon état de marche.

 

L'avis d'Angus Birch

Des vaisseaux, j'en ai piloté un paquet. Je dois avouer que... J'en ai brisé pas mal... Traverser un champ d'astéroïdes poursuivi par des So-Ko-Ssels, ça vous pousse forcément à prendre des risques. Et bien quoi que je détruise, quel que soit l'état dans lequel j'ai ramené mes vaisseaux, les techies à bord de leur SS-x ont toujours réussi à les réparer. Mais bon, j'ai pas dit mon dernier mot !

 

L'avis de Berg Derg

J'ai monté un de mes plus beaux coups avec un navire SS-x. On s'en était emparé alors qu'il était en escale sur Meba-5. Déguisé en mécaniciens, on a pu ainsi s'introduire dans un destroyer de classe A, poser discrètement des charges dans des zones vitales sous couvert de travaux, et hop, on est reparti tranquillement...

Par Cédric B.
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés