Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 18:05

Bonjour,

 

Nous entamons aujourd'hui une série d'aides de jeu visant à vous permettre de jouer des situations dans lesquelles les personnages font face à des environnements extrêmes au niveau de l'impact physiologique. Froid, chaleur, altitude, profondeur... Les organismes peuvent être soumis à rudes épreuves. Voici donc quelques pistes pour gérer l'évolution des personnages en milieux extrêmes. Pour chaque situation, nous vous donnons des clés d'éléments à mettre en scène et des règles de jeu.

 

Aujourd'hui, découvrez les ravages du froid. Dans les billets suivants, nous enverrons les personnages en haute altitude, dans les déserts arides, sous l'eau, naufragés sur l'eau et dans des milieux radioactifs.

 

neige.jpg

 

A bientôt, donc,

 

Cordialement,

 

Cédric B.

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Le froid

 

Facteurs

L'hypothermie est consécutive à une perte de chaleur corporelle. L'élément déclencheur est bien sûr la baisse des températures externes. Elle est aggravée par l'humidité et le vent.

 

L'hypothermie

On distingue trois niveaux d'hypothermie. Lorsque la température du corps descend en-dessous de 35°C, le sujet ressent des frissons. Il est victime de vaso-constriction et de tachycardie (accélération du rythme cardiaque). Demandez alors un jet en Vigueur d'un ND de 15. En cas de réussite, le personnage tient bon. En cas d'échec, son état passe à « Blessé » (-1D aux jets, voir p.139 du Livre de base). Refaites un jet toutes les trois heures tant que le personnage ne peut pas se réchauffer.

Quand la température interne passe en dessous des 32°C, les pupilles du patient se contracte. Il passe par une phase de bardycardie (ralentissement du rythme cardiaque). Demandez alors un jet en Vigueur d'un ND de 20. En cas de réussite, le personnage tient bon. En cas d'échec, son état passe à « Gravement blessé » (-2D aux jets, voir p.139 du Livre de base). Refaites un jet toutes les trois heures tant que le personnage ne peut pas se réchauffer. Si le malus fait descendre certains attributs ou compétences à zéro ou en dessous, le personnage ne peut plus agir dans ces domaines.

Quand la température du corps chute en dessous de 30°C, le sujet tombe en état d'hypotension. Sa bradycardie s'accentue. Les risques d'arrêt cardiaque par fibrillation ventriculaire apparaissent. Demandez alors un jet en Vigueur d'un ND de 25. En cas de réussite, le personnage tient bon. En cas d'échec, son état passe à « Incapacité » (perte de conscience puis -3D aux jets, voir p.139 du Livre de base). Refaites un jet toutes les trois heures tant que le personnage ne peut pas se réchauffer. Si le malus fait descendre certains attributs ou compétences à zéro ou en dessous, le personnage ne peut plus agir dans ces domaines.

En-dessous de 28°C, le sujet est en état de mort imminente par arrêt cardiaque. Un jet en Vigueur d'un ND de 30 lui permet de stabiliser son état. En cas d'échec, il passe au statut « Mortellement blessé » (voir p.139 du Livre de base).

 

Soins

 Comment soigner un malade atteint d'hypothermie ? Contrairement aux idées reçues, il convient de ne pas bouger ni frictionner une personne atteinte de ce syndrome. En effet, cela aurait pour effet d'attirer le sang chaud vers les zones périphériques du corps et le sang froid vers les organes internes tout en réactivant les dégâts des cellules (brûlures...). Les vêtements, même mouillés, limitent les effets de l'hypothermie. Le réchauffement doit être lent : un degré Celsius par heure. On peut couvrir le patient d'une couverture, lui faire boire une boisson tiède. Si on est bien équipé, il est aussi possible de lui faire respirer de l'oxygène réchauffé et lui placer une perfusion soluté réchauffée.

Une fois ces données prises en compte, soigner un malade d'hypothermie n'est pas très compliqué et peut se réaliser sans matériel particulier. Un jet en Médecine d'un ND de 10 suffit. Reportez-vous aux pages 154-155 du Livre de base pour les règles de soin.

 

Les (en)gelures

En-dessous d'une température de 10°C à la surface du corps, la peau peut subir des engelures. Quand les températures tombent en dessous de 0°C, on parle alors de gelures. Les gelures se caractérisent par trois phases. Lors de la « phase d'installation », le sujet ressent un engourdissement du bout des doigts. Visuellement, les premiers signes de cyanose apparaissent : des tâches bleutées consécutives à la baisse du taux d'hémoglobine. La « phase d'état » entraîne une sensation de réchauffement liée de fortes douleurs et l'apparition d'ampoules et d’œdèmes. La « phase de lésions » amène perte de sensibilité et nécrose. L'amputation est parfois la seule issue possible.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • : Blog dédié au système générique de jeu de rôle D6 Intégral.
  • Contact

Recherche