Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 14:12

CALIFORNIAN NEWS

PUBLICATION DE PROPOS RECUEILLIS AUPRÈS D'UN AGENT DU SPEARS AYANT SOUHAITÉ CONSERVER L'ANONYMAT

06/20/2045 – 14h56

L.A. 2045 Elections (36)

« Ce matin à 4h, j'ai reçu un ordre de convocation urgent et impératif. Quand je suis arrivé au Clinton Building, il était quoi ? 4H27 ?, j'ai tout de suite compris qu'il s'était passé quelque chose de grave ou qu'il allait se passer quelque chose de grave. Tous les agents étaient mobilisés. Les salles de briefing étaient bourrées à craquer. Après quelques mots d'usage très vagues, les services d'intendance nous ont distribué du matériel lourd. On avait plus l'impression de se préparer un à assaut militaire qu'à une opération de police. On nous a ordonné de déposer tous nos objets connectés dans nos vestiaires et des officiers nous ont fouillé pour s'assurer que nous nous étions bien conformés à l'ordre. Puis nous sommes montés par groupe de six dans des fourgons blindés. Jusque là, personne ne nous avait encore rien dit de concret. Nous ne savions pas où nous allions ni pourquoi. Un tel déploiement de force annonçait quelque chose. Mais quoi ? Dans le fourgon, on ne se parlait pas. La fatigue, la surprise, la peur aussi... On ne savait pas quoi dire à part quelques banalités. Dans ces moments là, on imagine tout et n'importe quoi : une attaque terroriste ou pourquoi pas une invasion extra-terrestre. En tout cas, on sentait peu à peu monter l'angoisse et je peux vous dire que je n'ai jamais vu des hommes mis dans une disposition morale aussi mauvaise avant un assaut. En arrivant à proximité de la Faille, j'ai tout de suite compris. On allait aller se les faire ces connards de la Patrie Mutante. On nous a rassemblés par groupe de trente sous de grandes tentes, les yeux explosés par des lumières halogènes violentes. Santacruz, la maire, nous a fait un discours en disant qu'elle comptait sur nous. Avec sa veste du Spears jetée sur son tailleur Milducci, elle a fait son petit effet. Puis des officiers ont pris la parole. Il ne nous ont donné que très peu d'éléments. En gros : vous allez descendre dans la Faille, on a un plan, on vous dira pas lequel, faites-nous confiance. C'était comme si on nous jetait dans un trou noir. J'ai compris à certaines allusions qu'on ne nous faisait pas confiance. Notre hiérarchie pensait que, peut-être, par solidarité mutante, nous pourrions prévenir la Patrie Mutante de l'assaut et leur dévoiler notre dispositif. Plusieurs d'entre nous ont échangé des regards qui en disaient long : c'était une putain d'offense envers nous, en tant que policier mais surtout en tant qu'homme […].

Tout ce que je peux dire, c'est que je n'ai jamais vu un assaut aussi mal préparé. Au niveau tactique comme au niveau psychologique, c'était une faillite complète […].

Mon groupe était prévu pour la troisième vague. Quand on nous a donné l'ordre de descendre dans la Faille, cela faisait déjà plus de trente minutes qu'on entendait monter des profondeurs des cris, des rafales et des détonations de toutes sortes. De temps à autre, des projections lumineuses bleues et oranges ou des éclairs illuminaient aussi soudainement l'ouverture du gouffre. On était crispé sur nos armes. Mais dès qu'un gars faisait mine de se relever, un officier nous hurlait : « restez en position » […].

Quand on est arrivé au premier niveau de la Faille, on n'a rien trouvé de ce qui était prévu. On devait relever les premières équipes qui auraient dû déjà être parvenues au niveau -3. Or elles étaient là, juste là, à peine à quelques dizaines de mètres de l'entrée, toujours bloquées dans les premières grottes. Au sol gisaient des dizaines de camarades qu'on n'avait même pas pris la peine d'évacuer. On avait vraiment la rage, contre la Patrie Mutante comme contre nos supérieurs et même contre nous-mêmes […].

Après vingt nouvelles minutes de combat, on nous a envoyé du matériel de guerre, notamment des tourelles automatiques auto-guidées et des drones adaptés aux espaces confinés. Ça nous a permis de faire la différence et les terroristes ont reculé. Vite. Très vite. En moins d'un quart d'heure, on les a fait descendre jusqu'au niveau -3. Sur le moment, on ne s'est pas méfié. On a cru qu'ils avaient eux-mêmes subi beaucoup de pertes et qu'ils étaient à bout. Il faut dire qu'on a ramassé pas mal de cadavres de chez eux. Mais en fait, c'était entièrement calculé de leur part […].

On a été relevé par une escouade et on a reçu l'ordre de regagner la surface. Là encore, je pense qu'ils forçaient les rotations parce qu'ils ne nous faisaient pas confiance. On est à peine arrivé au niveau -2 qu'on a entendu une violente explosion […].

Je ne connais pas les chiffres précis. À mon avis, on ne nous les donnera jamais. J'ai vu de mes yeux au moins trente agents du Spears et autant des forces de police étendus au sol après le premier assaut. Mais je ne pourrai pas dire qui parmi eux était mort ou blessé. Qui a pu éventuellement être évacué et sauvé. Ce que je sais aussi c'est qu'au moins soixante-dix hommes dont un bon tiers du Spears étaient au niveau -3 quand a eu lieu l'explosion. Une explosion vraiment violente. Et je ne les ai jamais vus remontés. D'une certaine manière, j'espère qu'ils sont morts et qu'ils ne sont pas otages aux mains de ces cinglés […].

L'ordre a été immédiat : évacuation de la zone. On y a laissé beaucoup de matériel de combat. On y a laissé des frères […].

J'ai été légèrement blessé mais je suis prêt à repartir au combat contre la Patrie mutante. Ces bâtards ont tué plusieurs de mes meilleurs amis. Ils ont tué le mari de ma sœur. Il avait trois enfants. Mais je n'y retournerai pas comme la dernière fois. Renvoyez tous nos officiers. Ils ont tous failli. Et envoyez juste une putain de bombe à neutrons dans ce trou à rats qu'est la Faille. Finissons-en une bonne fois pour toute ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • : Blog dédié au système générique de jeu de rôle D6 Intégral.
  • Contact

Recherche