Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 18:00

Bonjour,

Nous achevons aujourd’hui notre présentation des règles de gestion des contacts pour le Système D6. Nous avons pris le parti de les détailler pour expliciter nos choix et expliquer dans le détail le mode de fonctionnement. Mais rassurez-vous : le cœur du système est simple et réduit.

Un dernier billet sur le sujet, sous forme d’annexes, vous proposera notamment des exemples de contacts.

Système D6 : règles de gestion des contacts (3)

À très bientôt pour de nouvelles aventures !

Cédric B.

* * *

V- QUELLES RELATIONS ?

- Cette étape n'est pas obligatoire. Préciser le type de relation n’a en effet pas d’impact direct sur le jeu en termes de règle. Il s’agit donc simplement de donner un peu d'épaisseur et de chair au contact.

- Vous pouvez tout à fait vous dispenser de cette étape dans un premier temps puis compléter les rubriques qui suivent si vous sentez que le contact prend de l'importance et risque d'être utilisé de manière récurrente.

- Le premier élément à déterminer est la raison pour laquelle le contact est lié au P.J. Quelle est la cause de leur relation ? On dénomme cela « Nature du lien ». Plusieurs options s'offrent à vous :

Nature du lien

Amour ou amitié

Subordination ou hiérarchique

Familial ou clanique

Relation professionnelle

Hasard de la vie

- Quand pouvez-vous attribuer un contact à un P.J. ? Cela peut bien sûr se faire à tout moment, y compris lors de la création d’un nouveau personnage-joueur. Mais cela semble surtout adapté comme récompense en fin de partie. Lors de l’attribution des P.P., vous pouvez ainsi proposer au joueur de dépenser une partie de ses points pour transformer en « contact » un personnage avec lequel il a été en relation lors de l’aventure. Vous pouvez ainsi l’imposer en décrétant, par exemple, qu’un personnage gagne non pas 9 P.P. mais 6 P.P. et un contact d’une valeur de 3 P.P. (par exemple un contact d’une durée d’engagement courte susceptible d’apporter un bonus de 2D). Dans ce cas, n’hésitez pas à vous montrer généreux dans la distribution des P.P.

- Le deuxième élément important est de savoir quelle relation entretient le contact avec le P.J. C’est le « type de relation ». Il peut s'agir par exemple de :

Type de relation

Amical ou amoureuse

Haine

Intérêt réciproque

Volonté de bien faire

Négligence

Obligation

- Dans tous les cas, notez bien que cela ne nuit pas au bonus offert par le contact. Même s'il éprouve de la haine et travaille sous la contrainte, le contact remplit son œuvre. Bien sûr, en tant que M.J., rien ne vous empêche d'utiliser ces aspects relationnels conflictuels – ou amoureux ! – pour enrichir vos parties. N’hésitez pas à mettre en scène des réticences ou des scènes d’enthousiasme.

VI- QUELLE DURABILITÉ ?

- La règle de base concernant la durabilité du lien entre un contact et un P.J. est des plus simples : un joueur doit dépenser un P.P. pour maintenir la relation avec un contact qui a effectué au moins un jet pour l’aider – que ce jet ait abouti à un succès ou non.

- Le coût pour maintenir la relation avec un contact est toujours d’ 1 P.P., quelle que soit la valeur du contact.

- Si un joueur ne réactive pas un contact en fin de partie, il peut le faire plus tard, après différentes aventures. Le coût est alors de 2 P.P. Vous avez donc tout intérêt à garder la trace des anciens contacts d’un P.J. D’ailleurs, même si le lien avec un contact n’est pas réactivé, il est toujours possible d’interagir avec lui, en termes de roleplay. Il ne pourra simplement plus apporter une aide pour un jet de dés.

- Règles optionnelles : il est possible de moduler le coût d’un contact en modifiant la durabilité du lien qui le rattache au P.J. Pour un personnage gardant un lien permanent et gratuit avec le P.J. (aucune obligation, donc, de payer 1 P.P. en fin de partie pour le laisser actif), augmentez son coût de base de 3 P.P.

- À l’inverse, certains contacts peuvent être plus rétifs à rester dans le réseau du P.J. Pour les conserver, le P.J. doit alors réussir un jet en Charme, Éloquence ou Intimidation d’un niveau 10, 15 ou 20. La nature du jet à réaliser dépend de la nature de la relation entre le contact et le P.J. Cela permet quoi qu’il en soit de baisser le coût du contact. Mais attention : le coût d’un contact doit toujours être au moins égal à un P.P.

Niveau de difficulté / Coût du contact

10 / - 1 P.P.

15 / - 1 P.P.

20 / - 1 P.P.

- En cas d’échec au jet, le contact avec le P.J. est momentanément rompu. En dépensant 1 P.P., le P.J. peut recommencer un jet qui a manqué (sans limite de nombre d’essais).

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric B.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • D6 Intégral - Votre imagination pour seule limite
  • : Blog dédié au système générique de jeu de rôle D6 Intégral.
  • Contact

Recherche